Savoir distinguer les types de maux de têtes

Les maux de tête ou céphalées sont très courants et peuvent retentir sur la vie quotidienne. Il en existe plusieurs types et mieux vaut en connaître la cause avant de se précipiter sur la boite de paracétamol ou d’aspirine, car l’abus d’antalgiques peut amener à les aggraver.

Les maux de tête se manifestent différemment en fonction de leur origine :

Les céphalées de tension : très communes, elles sont la cause la plus fréquente des maux de tête. On utilise le terme « tension » (sans rapport avec la tension artérielle) pour décrire la pression locale ou la sensation de serrement au niveau du crâne. Ces céphalées se localisent surtout au niveau du front et de la nuque. Elles peuvent durer de quelques heures à plusieurs jours et sont favorisées par le stress, la fatigue, le manque de sommeil et le surmenage.
Elles peuvent aussi être induites par la faim, la consommation d’alcool, l’excès ou l’arrêt brutal d’une consommation de café. Attention également aux problèmes visuels méconnus ou aux lunettes mal adaptées qui peuvent induire des céphalées.

Les céphalées cervicales : ce sont des maux de tête localisés à l’arrière du crâne. Elles sont favorisées par l’arthrose au niveau des vertèbres du cou.

La migraine : c’est une maladie relativement fréquente qui toucherait près d’une personne sur dix en France (les femmes surtout). Ses causes ne sont pas bien connues mais l’on en comprend les mécanismes. La douleur de la migraine est liée à une dilatation brutale des vaisseaux du cerveau. Cette dilatation est précédée de leur contraction qui peut induire des signes prémonitoires comme des troubles visuels, des fourmillements, une faiblesse ou des vertiges. Les crises de migraine durent au moins 4 heures et parfois jusqu’à 3 jours. La douleur est pulsatile (on sent les battements du cœur dans la tête) et souvent localisée d’un seul côté. La personne devient intolérante au bruit et à la lumière, ce qui la contraint souvent à s’enfermer dans le noir. Les crises peuvent s’accompagner de nausées et de vomissements.
La plupart du temps il est possible d’identifier un facteur déclenchant comme un stress, de la fatigue, la consommation d’alcool, de chocolat, des repas trop copieux, un excès de lumière, de bruit ou l’arrivée des règles chez la femme.